JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

 

Petite histoire de la Léode:

“ En 1986, un accident de moto me prive de mon bras gauche ( et de ma guitare!!! )... Pour assouvir mon besoin de son et de musique, j’explore le monde de l’informatique musicale, des synthés et de l’enregistrement... Mais la guitare me manque toujours et c’est à la suite d’un rêve ( si, si, je vous jure c’est vrai !!! ) que l’idée va naître. Je me lève un matin, et je matérialise les limbes de mon songe, sur un bout de papier... Dans la semaine qui suit, le griffonnage devient cahier des charges et dessin à l’échelle. L’instrument imaginaire porte même un nom: une contraction de mon nom et de mon prénom, Leonetti Claude: Léo...de. Mon mirage n’en est plus un, par bonheur, au moment où je rencontre Vincent Maury de chez LAG Innov’art. Nous travaillons sur le projet durant deux ans ...La Léode voit le jour ( au siècle dernier !!! ) en 1995. Je dis LA Léode, car elle est la seule. ( et je suis donc, à ce jour, le meilleur joueur de Léode au monde !!!!!! ) Cet instrument est en fait, le mix improbable d’une guitare, d’un synthé, d’une scie mélodique et d’une onde Martenau. ( et d’un bout de bois !!! ) La Léode contrôle un sampler et un multi effet par système midi. Je travaille les enveloppes de mes sons, issus de synthèse ou d’échantillon que je puise autour de moi. C’est ainsi, que l’on peut retrouver dans ma banque de son, sans pour autant les reconnaître, la voix de mon chien, de mon chat ou celle de mon frère !!! On peut y retrouver aussi, des sons inspirés de guitare, de sarangui, de doudouk,d’ensemble de cordes et bien d’autres choses encore, pas vraiment définissables. Je déclenche la note par pression de la main droite. Les cordes, les touches, sont ici des canaux et les doigts se déplacent sur une surface lisse. ( En gros, je pratique une sorte de sport de glisse, mais sans danger et pas encore officiel au J.O. !!! ) Voici, voilà, une partie de l’histoire de la Léode... Le reste, je le raconte avec mon instrument sur scène ou sur les albums, avec LAZULI ..."

Claude

English version:

*The little story of the Léode:

“ In 1996, a motorbike accident deprived me of the use of my left arm(and my guitar!!!). To satisfy my need for sound and music, I explored the world of computer music, synthesizers and recording. However, I still missed my guitar and it was after a dream (I swear it's true!!!)that the idea came to me of a new type of instrument and so, one morning I got up and I put my idea on paper...During the following week, the hasty sketches became a scale drawing.The name of my imaginary instrument is a mixture of my family name and my first name: Léonetti Claude: Léo...de. My dream was no longer my imagination. By chance, I met Vincent Maury from LAG Innov'art and we worked on my project for two years... The Léode was created in 1995 (yes, in the last century). I say THE Léode 'cause it's unique(so I'm at the moment the best player of the Léode in the world!!!). In fact the instrument is the improbable mix of a guitar, a synthesizer and a melodic saw (with a piece of wood).The Léode controls a sampler and a multi-effect by midi system.I work on my synthesis or sample sounds,  which I hear all around me. That is why in my sound data, we can find the voice of my dog, my cat or my friend Sylvain, without even recognizing them.We can also hear sounds inspired from the guitar, the Sarangui, the Doudouk, and all string  instruments including a lot of other non-definable sounds. I release the notes by pressing with my right hand. Here, the strings and keys are channels and the fingers move over the smooth surface (roughly speaking , I practise a kind of gliding sport, which is safe and not yet recognized in the Olympic Games!!!).This is only one part of the story of the Léode... the rest I tell with my instrument on stage or on the albums of LAZULI...”

Claude